Futures mamans : les apports indispensables

New

Pour la fête des mères, on pense aussi aux futurs mamans ! 9 mois d’attente où l’alimentation a toute son importance ! On dit souvent qu’on mange pour deux, mais ce n’est pas deux fois plus qu’il faut manger mais surtout deux fois mieux avec des aliments de qualité. Quels sont les apports à privilégier en fonction de votre stade de grossesse ? On vous donne quelques pistes ! 


Plus que 50,00 € pour bénéficier de la livraison offerte


En début de grossesse, cap sur la B9. On la conseille généralement dès le désir de grossesse tant elle est importante dès le début pour le foetus. La B9 (ou folates) est impliquée dans la génétique du bébé (ADN) et aussi dans la formation du système nerveux qui apparaît dès la 4e semaine de grossesse. C’est pourquoi les femmes enceintes sont supplémentées en B9. Vous en trouverez également dans les légumes vert foncé, les légumineuses, chou, asperge, noix et amandes…

 

Deuxième indispensable : les oméga3 ! Ils sont liés au développement des cellules du cerveau notamment. Misez sur les poissons gras (maquereau, sardine, hareng, truite…), les fruits à coques (noix, amandes, noisettes, pistaches, cajou…), les huiles de noix, colza, lin etc.

  

Si vous souffrez de nausées au premier trimestre, n’hésitez pas à répartir vos repas sur la journée (5 petits repas au lieu de 3 par exemple). Autre astuce efficace : manger dès le réveil en prévoyant une petite collation sur votre table de chevet. 

 

Au début de la grossesse, il n’est pas forcément nécessaire d’augmenter les apports en mangeant plus. C’est à partir du 2e trismestre que le bébé va puiser dans vos réserves, vous pouvez alors augmenter vos apports de 300 kcal par jour (sous forme de plusieurs collations par exemple).

 

Le fer est un oligo-élément indispensable durant toute la grossesse, et plus particulièrement au cours du deuxième et du troisième trimestre où les besoins sont augmentés. Il permet aux globules rouges de capter l’oxygène dans les poumons et de le transporter dans tout le corps de la maman et celui du foetus via le placenta. Alors on met au menu : haricots blancs, sésame, pois chiche, amande, quinoa, etc. Pensez à y associer une source de vitamine C pour favoriser son absorption et d’éviter de boire du thé dans l’heure car à l’inverse il empêche l’absorption du fer.

 

Au 3e trimestre, le bébé est en pleine croissance et a besoin de calcium : à ce stade, il fixe entre 200 mg et 300 mg de calcium par jour. Le calcium va jouer dans la qualité des os et des dents du bébé. En consommant assez de calcium vous garantissez un lait maternel avec une bonne teneur en calcium ! Outre les produits laitiers vous pouvez le trouver dans les légumes à feuilles vertes, les fruits oléagineux (décidément ce sont des alliés!), mais vous pouvez vous tourner aussi vers des eaux ou des laits végétaux enrichis en calcium.

 

Un point essentiel à prendre en compte tout au long de sa grossesse : bien s’hydrater ! En effet plus on avance dans la grossesse plus le bébé a besoin d’eau. Imaginez, en fin de grossesse le placenta filtre jusqu’à 3 litres d’eau par heure ! Boire suffisamment est donc indispensable (1.5 à 2 L par jour), pensez aussi aux infusions, jus et smoothies par exemple pour varier et augmenter vos apports.

 

En conclusion, pas besoin de doubler vos apports caloriques, misez sur les bons aliments pour favoriser le bon développement de bébé ! Une alimentation équilibrée et des collations vous aideront à moins ressentir de coups de pompe. Buvez suffisamment, reposez-vous et profitez de ces bons moments !


Découvrez plus de contenu !